Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.

Crédit à la consommation : étude de Bank Al Maghrib

- Lu dans la presse

Kiosque360. les ménages les plus endettés ont entre 41 et 60 ans et bénéficient de salaires de plus de 6.000 DH. Décryptage de l'endettement financier par Bank Al-Maghrib.

Pour analyser l'endettement financier des ménages, Bank Al-Maghrib a choisi un échantillon de particuliers cumulant 182.471 contrats de crédit à la consommation, en faisant un focus sur les ménages ayant une charge de dettes dépassant les 40% de leurs revenus. Ces ménages représentent 25,1% de l''ensemble de l'échantillon étudié, contre 23,1% une année auparavant. Cette population est constituée, en majorité, de fonctionnaires, de salariés et de particuliers bénéficiant d'un salaire supérieur à 6.000 DH.

 

Les principaux résultats de cette étude sont annoncés par Aujourd'hui le Maroc, dans son édition du 14 juillet. Les fonctionnaires, soit 43% de l'échantillon, contractent plus de crédits à la consommation. Leur charge d' endettement moyenne, en 2015, s'est élevée à 32,5%, contre près de 30% une année auparavant. Au second rang figurent les salariés, 36%, qui affichent ainsi un taux d'endettement de près de 31% de leurs revenus, contre 31,6% en 2014. Les retraités et les personnes exerçant une profession libérale constituent respectivement 14,2 et 6,9% de l'effectif interviewé. La charge d'endettement supportée en 2015 par ces deux profils est de l'ordre de 27,6% et 30,1%.

 

L'étude de Bank Al-Maghrib démontre que les particuliers les plus endettés sont ceux dont l'âge varie entre 41 ans et 60 ans. Ils représentent près de la moitié de l'échantillon étudié et enregistrent un taux d'endettement moyen d'environ 33%. Les personnes âgées entre 31 et 40 ans représentent 24% de l'échantillon et affichent un taux d'endettement moyen de 31,6%. Les jeunes de moins de 30 ans cumulent, quant à eux, une dette moyenne de 27,8% de leurs revenus.

 

Enfin, selon Bank Al-Maghrib, les ménages qui affichent les taux d'endettement les plus importants sont ceux qui disposent des revenus les plus élevés. Ainsi, les personnes dont les salaires dépassent 6.000 DH sont endettés à près de 33% de leurs revenus, au moment où ceux dont le salaire est compris entre 4000 et 6000 DH affichent une dette avoisinant 31% de leurs revenus. Pour les ménages dont le revenu est inférieur à 4000 dirhams, leur taux d'endettement moyen est de près de 27%.

Contenus relatifs

Crédit classique automobile : Sofac, leader du...

Opérateur historique du financement automobile, Sofac est devenu 2ème opérat...

- Lu dans la presse

Sofac renaît de ses cendres

Sérieusement menacée de disparition avec une situation financière inqui&eacu...

- Lu dans la presse

Finalisez votre simulation sur notre plateforme digitale Crediz.ma

Dans 3 secondes vous allez être redirigé, Si rien ne se passe, cliquez ici